gite belgique Rechercher Compte Client Contactez-nous

GÓtes de Belgique
21 gÓtes rťfťrencťs, 547 villes de Belgique.
FranÁais English Nederlands
 
»Revenir; ŗ la page prťcťdente
 
Momalle
¬†¬†¬†Ville de LiŤge

»Plus; de villes

momallemomalle

momallemomalle

momallemomalle

momallemomalle

    D√©pendances : Cheval Blanc - Haut-Vin√Ęve - Honroux - La Chapelle - Momelette et Pissoule.

    Histoire :

    La seigneurie de Momalle appartint d'abord à l'abbaye de Saint-Laurent.
    Le 3 novembre1034, l'évêque Réginard lui avait fait donation de 13 manses ou 156 bonniers de terre sis à Mosmale et avait en même temps rélgé quesl seraient les droits de l'avoué de l'endroit.
    Cette avouerie était un fief relevant de la cour féodale de l'avouerie de Hesbaye.
    Elle fut cependant longtemps la possession d'une branche de la famille de Warfusée qui prit aussi le nom de l'endroit.
    Hemricourt nous apprend dans son "Miroir des Nobles" que l'avouerie de Momalle appartenait au XIIème siècle à Libert Suréal de Donmartin, fils de Raes à la Barbe et d'Alix de Warfusée. Cette avouerie resta dans leur descendance et appartint à Wathy de Momalle dit le "bon Waffar" qui, en 1288, assista à la bataille de Woeringen et y avait été commis à la garde du duc Jean de Brabant. N'ayant pas d'héritier, il se fit moine à Tirlemont.
    Un autre Wathy de Momalle ou de Warfus√©e qui √©tait son cousin lui succ√©da. En novembre 1326, les li√©geois en guerre avec leur prince vinrent incendier le ch√Ęteau de Wathy. Ce dernier eut, en 1351, une contestation avec l'abbaye de Saint-Laurent relativement √† leurs droits respectifs sur Momalle. Le 7 juillet de la m√™me ann√©e, il fut convenu des points suivants : C'est l'Abb√© qui nomme le ma√Įeur et les √©chevins ainsi que le forestier. L'avou√© peut emmener avec lui les hommes de Momalle √† la guerre, toutes les fois que besoin en sera, de soleil levant √† solei couchant, mais il doit les ramener le m√™me jour au village et les garantir contre toute violence.
    Ce Wathy de Momalle eut une fille, nommée Alix, qui épousa Arnold de Corswarem. De ce mariage naquit Arnold de Corswarem, qui, le 22 février 1369, acquit de l'abbaye de Saint-Laurent la seigneurie de Momalle moyennant une rente annuelle de 53 muids d'épeautre. C'est ainsi que les droits seigneuriaux et ceux de l'avoué furent réunis dans un même chef.
    Les successeurs de Arnold de Corswarem abandonnèrent ce nom et reprirent celui du village.
    Ainsi son fis Thiry de Momalle releva l'avouerie en 1410 devant la cour féodale de l'avoué de Hesbaye.
    Le 26 septembre 1443, raconte Jean de Stavelot, Thiry, sire de Momalle et de Braives donna un soufflet à Guy de Floyon en présence du Tribunal des XXII qui venait de porter une sentence contre lui en faveur dudit Guy de Floyon, il s'ensuivit une grande émotion dans la ville, et on ne parvint à l'apaiser qu'à grand peine.
    Un an et demi apr√®s, le 6 mars 1445, le b√Ętard de Floyon avec d'autres complices attaqua Thiry qui se rendait √† Li√®ge aupr√®s de l'√©v√™que, et le blessa si gri√®vement qu'il en mourut 6 jours plus tard.
    Son corps fut ramené à Momalle et y fut enterré.
    C'était dit, Jean de Stavelot, un vrai chrétien et un bon justicier. Il avait été plusieurs fois en pélerinage à Jérusalem.
    La seigneurie de Momalle resta dans sa descendance jusqu'en 1524 o√Ļ elle passa √† Henri de M√©rode, mari de Marguerite, fille d'un autre Thiry de Momalle. Richard de M√©rode la poss√©dait en 1552.
    Elle passa ensuite à Adrien de Mailhy, et vers 1616 à Florent d'Argenteau dont les descendants occupaient encore Momalle à l'époque de la Révolution.
    En 1325, Adolphe de Lamarck avait d√©fi√© les Li√©geois √† Momalle. Il s'y trouvait avec le roi de Boh√™m, douze comptes et le duc de Brabant Jean III. Tous ses soldats √©taient log√©s √† Remicourt, Crisn√©e et villages environnants. Le prince-√©v√™que fut trahi; les Li√©geois entr√®rent √† Momalle, banni√®res d√©ploy√©es et rest√®rent 4 jours, faisant liesse, sonnant de la trompette, battant du tambour et tra√ģnant dans la boue les √©tendards d'Adolphe de Lamarck.
    Le village fut pillé et incendié en 1347 par les Liégeois. Charles le Téméraire et Louis XI campèrent à Momalle en 1468. En 1474 Guillaume de Lamarck dit le "Sanglier des Ardennes" ravagea les propriétés que l'abbaye de Saint-Laurent possédait dans la commune. en septembre 1789, la maison du curé fut pillée par les révolutionnaires. en 1790, ils maltraitèrent le receveur du compte d'Argenteau et lui brisèrent tout son mobilier. Ils firent subir le même sort au curé.
    Momalle possédait une cour de justice dont dépendait le village de Noville. On a découvert dans la localité, en 1850, des vestiges d'une ancienne villa romaine.
    La seigneurie de Momelette appartenait au XIème siècle à Libert Suréal de Dommartin, fils de Raes à la Barbe et d'Alix de Warfusée. Elle resta dans cette famille jusqu'en 1241 ou Alide fille d'Othon de Warfusée, première abbesse du Val-Notre-Dame, en fit don à son monastère qui la conserva jusqu'à la révolution.
    Il y avait √† Momelette une cour de justice sp√©ciale. Erard Denis de Foullon, ayant acquis une hypoth√®que sur la seigneurie, y fit b√Ętir un ch√Ęteau.
    Celui-ci appartenait en 1740 à M. de Stockem, qui avait épousé la fille d'Erard de FoulloN

     

    Eglise Notre-Dame
    Doyenné de Horion-Hozémont.
    L'abbé de Saint-Laurent fut d'abord un collateur de cette église, mais il céda ou vendit son droit avant 1202 à l'abbé du Val-Saint-Lambert qui le conserva jusqu'à la révolution.
    Il y a Momalle une chapelle de la Sainte Vierge en vénération.

     En voici l'origine, telle qu'elle est rapportée dans les chartes authentiques de l'abbaye du Val-Saint-Lambert.
    En 1645, ce monast√®re fit construire une chapelle √† Momalle en l'honneur de la Sainte Vierge, pr√®s du lieu o√Ļ elle a apparu sur un arbre.
    L'abbé Michel de Taxillis en fit lui-même la dédicace. La statue y fut transportée le 25 novembre 1648. Elle se trouvait dans une niche pratiquée dans un chêne au lieu dit, à l'arbre, à l'intersection de dexu chemins.
    L'archidiacre de Brabant s'y rendit avec l'abbé du Val-Saint-Lambert qui célébra la messe au pied de l'arbre. On se forma ensuite en procession, l'abbé portait le saint sacrement et l'archidiacre la statue; suivaient une quantité de personnes munies de flambeaux, et les curés des paroisses voisines avec leurs paroissiens, précédés de la croix avec gonfanon.
    La procession se dirgea vers la nouvelle chapelle o√Ļ l'archidiacre apr√®s avoir plac√© la staue dans l'endroit pr√©par√© cet effet, chanta une grand'messe, fit un sermon et termina la c√©r√©monie par le chant du Te Deum.
    En 1219, Thierry de Houffalise fait savoir dans une charte conserv√©e au cartulaire de l'abbaye du Val-Beno√ģt que Libert de Jeneffe a remis en ses mains la d√ģme de Momalle qu'il tenait de lui en fief et qu'il en a fait don √† ce monast√®re.

MOHIVILLE, MOIRCY, MOLENBAIX, MOMALLE, MONCEAU-EN-ARDENNE, MONCEAU-IMBRECHIES, MONS
Promotions
 
Inscrivez-vous ŗ la newsletter

Promotions
Gite Namur | Gite Luxembourg | Gite Flandre Occidentale | Gite Flandre Orientale | Gite Bruxelles | Gite Hainaut | Gite Liege | Gite Brabant Wallon | Gite Brabant flamand | Gite cote belge | Chambre hote | Gite rural | Meublťs de tourisme | Gite Citadin | Gite ŗ la ferme | Villes et rťgions
Les gÓtes de Belgique. Baphira Freelance. ¬©¬†2007
Les informations contenues sur ce site sont donnťes ŗ titre purement informatif.
Conditions d'utilisation.
Passer une annonce gratuiteCe site est listť dans la catťgorie Belgique : Location de gÓtes en Belgique Dictionnaire du Net

Magasin CasaGites Belgique