Comment remplir votre gîte en Belgique pendant la basse saison ?

En ces périodes de vacances, les gîtes belges sont bandés comme pas possible. C’est effectivement la période idéale pour passer de bons moments en famille, entre amis. Ainsi, le taux d’occupation des gîtes comme en Belgique sont des plus élevés en cette période. Toutefois, les propriétaires ont un petit souci au niveau de la rentabilité lors de la basse saison. En effet, durant la basse saison, les vacanciers ont tendance à diminuer la durée de leur période de séjour. Comment remplir votre gîte pendant la basse saison en Belgique ? Voici quelques idées qui vous permettront de booster votre rentabilité locative en basse saison.

Qu’est-ce que la basse saison ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est essentiel de savoir ce qu’est une basse saison. La basse saison est la période durant laquelle votre hébergement reçoit le moins de vacanciers. Cela peut être dû en raison de différents facteurs : rentrée scolaire, saison des pluies, etc. Particulièrement en Belgique les mois où l’affluence touristique connait un faible pourcentage sont les mois de janvier, février, mars, novembre et décembre. Par conséquent, l’aller-retour en Bruxelles coûte moins cher en moyenne lors d’un départ en Mars soit 216 euros en moyenne. Il en est de même pour la nuitée des hébergements qui revienne également moins chère.

Comment remplir votre gîte en Belgique en basse saison ?

Il va sans dire qu’il est difficile pour les propriétaires de gîte comme vous de booster la clientèle en basse saison. N’ayez crainte, toute chose a ses solutions. De fait, afin d’éviter de voir votre gîte vide pendant les saisons basses, il suffira de considérer les quelques conseils que nous vous offrons.

Définissez d’abord quelle est votre basse saison

En effet, vous ne pourrez pas vous y trouver si vous ne connaissez pas durant quelle période de l’année est votre basse saison. Comme dit plus haut, en Belgique c’est en mois de janvier, février, mars, novembre et décembre que les gîtes sont plus au moins vides. Toutefois, certains gîtes sont

Investissez dans des équipements de bien-être.

L’aménagement de vote gîte d’équipement de bien-être est la base de tout moyen d’attractivité des locataires. Sauna, spa, piscine, jacuzzi… bref pour un espace de bien-être ou wellness afin que les vacanciers s’y plaisent et aient l’envie de revenir à chaque période de pause, c’est la première idée qu’il faut avoir. Il va sans dire que les gîtes occupant des espaces de détente comme cela sont les préférés des vacanciers. Ainsi, même durant la saison basse les locataires penseront privilégieront en premier votre gîte au lieur de chercher d’autres.

Revoyez le prix du loyer

Rappelons que durant la saison basse le prix du loyer des hébergements est moins cher qu’en haute saison. De plus qu’en cette période les locataires écourtent la durée de leur séjour parce que la plupart sont des clientèles de passage (affairiste, randonneurs…) et non des vacanciers. Il serait difficile pour les locataires de choisir votre gîte si vous ne baissiez donc pas le prix du loyer alors que c’est la basse saison. Pour ce faire, afin de vous référer et d’estimer le prix de votre loyer, naviguez sur internet et voyez le prix des gîtes de votre Région.

Offrez des packaging promotionnels

Pour attirer la clientèle durant la basse saison, il faut aussi savoir miser sur les services proposés. Par exemple vous pouvez proposer un packaging pour week-end incluant un prix de loyer imbattable avec une possibilité de restauration. Aussi, pour les amoureux, vous pouvez penser à un pack promotionnel incluant la restauration et divers services de massage ou détente pour deux. De fait, pour la restauration vous pouvez par exemple conclure avec le restaurant à proximité de votre gîte. Ce sera une idée originale et avantageuse tant pour eux que pour vous.

Anticipez dès maintenant votre basse saison

N’attendez pas que la saison haute soit terminée pour préparer votre saison basse. Anticipez tout des mois à l’avance pour éviter les désagréments et les éventuelles contraintes. Pour ce faire, vous avez plusieurs travails qui vous attendent.

  • La mise à jour de vos annonces sur les plateformes dédiées. Sachez tout de même choisir les meilleures plateformes d’hébergement telles que Airbnb, Booking, etc.
  • La création d’un blog qui ne parle que de vous. Un blog qui recensera les aventures que vous avez passées avec vos locataires, des activités entreprises durant le séjour, du ressenti des locataires, etc.
  • Les publications des belles photos de votre gîte sur les réseaux sociaux (Instagram, Facebook, Snapchat…). Des photos du logement qui séduisent du premier coup d’œil afin que les locataires aient une petite idée de ce qui leur attendent en louant chez vous.